Home A la une Grille TV de Ramadhan: Ces caméras cachées de la honte !
A la une - National - 27 avril 2020

Grille TV de Ramadhan: Ces caméras cachées de la honte !

C’est devenu une habitude, mauvaise serions-nous tentés de le dire. A chaque fois que le mois sacré de Ramadhan pointe son bout de nez, voila que nos chaines TV nous mitraillent avec des caméras cachées souvent au mauvais goût malheureusement.                                                                                                         A profusion, ces émissions qui doivent normalement distraire le public suscitent malheureusement à chaque fois l’indignation eu égard à leur contenu qui reste loin des standards internationaux. Humiliation, violence, atteinte à la vie privée et à l’honneur des personnes ou irrespect total de nos valeurs, autant de violations  qu’on ne peut passer sous silence, surtout que ça dure depuis plusieurs années déjà, avec en sus une qualité de travail qui laisse, sans surprise aucune, à désirer et des concepts qui ne sont, en fin de compte, pas loin du ‘’copié-collé’’ lorsqu’on voit le produit fini proposé aux téléspectateurs.                                                                                                               Si les producteurs sont clairement au box des accusés, les télévision qui acceptent ces produits ne sont pas exemptes de tout reproche et ont une grande part de responsabilité par la diffusion de ces ‘’navets’’, se souciant peu des répercussions qui peuvent survenir de ces émissions de la ‘’honte’’. Le dernier exemple en date n’est autre que l’épisode à la fois malheureux et dramatique provoqué par la diffusion sur Numidia TV d’une caméra cachée intitulée ‘’Ana w’radjli’’ (Mon époux et moi), une émission qui propose d’offrir une épouse en guise de cadeau à un invité. Une grave atteinte à la dignité de la femme algérienne et une insulte, tout comme un grand mépris envers un pauvre et malheureux citoyen qui croyait naïvement qu’il va enfin réaliser son rêve de fonder un foyer. Suffisant pour déclencher une slave de condamnation et de dénonciation et une vague d’indignation sans précédent sur les réseaux sociaux à telle enseigne qu’une pétition a été lancée pour retirer cette émission de la grille du programme. La pression a été telle que l’ARAV, l’autorité de régulation de l’audiovisuel, a été contrainte de réagir en adressant un avertissement à la chaîne en question pour ‘’flagrantes infractions ayant entamé l’éthique professionnelle et atteinte à l’ordre public’’. De son coté, la chaîne privée a fait son mea culpa et reconnait son erreur et sa « mauvaise appréciation ». Trop tard car le mal est fait. Il faut dire que les mots utilisés par les internautes à l’égard des producteurs et de la chaine de télévision sont forts. Ignobles, inhumains, ,… C’est dire que la pilule est loin d’être avalée par les citoyens algériens qui s’interrogent sur l’utilité de ce type de programme.                                                                                                                                          Cette malheureuse expérience de ‘’Ana w’radjli’’ n’est malheureusement qu’une petite goute dans un océan agité par tant d’ «absurdités»  distillées chaque Ramadhan par des pseudo-professionnels. Les pouvoirs publics via l’ARAV doivent mettre le holà. Et vite !

Liès Bourouis 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19: La presse américaine rend hommage au Prophète Mohamed ﷺ

La pandémie du Coronavirus a assurément bouleversé le monde entier et, surtout, apporté de…