Home A la une La décision de diversifier les vaccins anti-Covid « pertinente et adéquate »
A la une - National - 18 janvier 2021

La décision de diversifier les vaccins anti-Covid « pertinente et adéquate »

Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, Kamel Senhadji a qualifié, lundi à Alger, de « pertinente et adéquate » la décision de diversifier les vaccins anti-Covid, estimant que ces vaccins ont des effets secondaires « ordinaires ».

Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, M. Senhadji a affirmé que « la course internationale pour l’acquisition du vaccin anti-Covid a amené l’Algérie et plusieurs autres pays à opter pour la diversification des vaccins », qualifiant cette décision de « pertinente et adéquate en ce sens qu’elle constitue le seul moyen de faire face à la pandémie qui représente toujours un danger pour l’humanité ».

Et d’ajouter: « tous les vaccins tendent vers un seul but: la production d’anticorps contre le nouveau coronavirus, néanmoins la différence réside dans la méthode de leur fabrication, et partant la diversification dans l’acquisition des vaccins anti-Covid ne représente aucun danger sur la santé du citoyen ».

A rappeler que le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer avait annoncé récemment la réception par l’Algérie d’un lot de vaccins anti-Covid-19, en provenance de la Chine, « avant fin janvier courant », précisant qu' »en plus du vaccin russe, il est attendu que l’Algérie reçoive un autre lot de vaccin anti-Covid-19 en provenance de le République populaire de Chine ».

Pour ce qui est des effets secondaires potentiels des vaccins, M. Senhadji a rassuré les citoyens qu’ils ne représentaient aucune gravité, à l’exception de certaines réactions observées lors de la prise de vaccins ordinaires, comme une légère rougeur, soulignant que « c’est pas tout le monde qui sera vacciné, il existe certaines exceptions liées essentiellement aux personnes souffrant de déficience immunitaire et d’autres catégories bien précises, comme les femmes enceintes car on ignore encore les éventuels effets secondaires sur le foetus ».

Par ailleurs, le même responsable a souligné la nécessité de « revoir le système de communication pour les campagnes de vaccination, en particulier celles de la Covid-19 », soulignant que la peur de se faire vacciner est une « réaction humaine naturelle », avant d’insister sur le rôle des médias dans la sensibilisation des citoyens à l’importance de la vaccination contre le nouveau coronavirus.

Check Also

Djerad inaugure l’accélérateur de startups « Algeria Venture »

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a procédé mardi à l’inauguration officielle de l’ac…