Home A la une Schenker: la politique américaine envers l’Algérie « constante et stable »
A la une - Politique - 7 janvier 2021

Schenker: la politique américaine envers l’Algérie « constante et stable »

Le Sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord au département d’Etat, David Schenker, a affirmé jeudi à Alger que la politique de l’Administration américaine « est constante » concernant la région de l’Afrique du Nord, notamment l’Algérie qui joue un rôle « pionnier et fructueux » dans le continent.

« En dépit du fait que chaque administration américaine dispose de prérogatives différentes, mais cette dernière reste ‘constante et stable’ en ce qui concerne les approches relatives à l’Afrique du Nord, notamment l’Algérie », a fait savoir M. Schenker lors d’une conférence de presse qui s’inscrit dans le cadre de sa visite à Alger.

M. Schenker a précisé, dans ce sens, que « les administrations américaines successives, aussi bien républicaines que démocrates, ont participé au renforcement des relations avec l’Algérie », relevant « le partenariat et la coopération stratégique avec l’Algérie notamment dans le domaine économique ». Il a rappelé, en outre, « la profondeur des relations bilatérales historiques qui datent des années 1950 lorsque John Kennedy avait annoncé, dans son discours de 1957, le soutien à l’indépendance de l’Algérie ».

Le responsable américain a mis en exergue la coopération diplomatique entre les deux pays, « la diplomatie algérienne ayant contribué, il y a 40 ans, à la libération de 52 diplomates américains pris en otages par l’Iran pendant 444 jours ». Washington, qui a œuvré de concert avec l’Algérie pour intervenir comme médiateur en vue de mettre terme à la guerre entre l’Ethiopie et l’Erythrée en 2000, a soutenu le rôle pionnier de l’Algérie dans la conclusion de l’accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus de l’Algérie en 2015, a-t-il poursuivi.

Qualifiant les relations algéro-américaines dans le domaine économique de « fructueuses de part et d’autre », M. Schenker a prédit que la nouvelle administration élue sous la direction de Joe Biden maintiendra « la même approche », à la faveur des changements survenus au niveau des lois économiques en Algérie pour attirer davantage l’investissement étranger.

« Nous œuvrons aujourd’hui à aller de l’avant pour renforcer l’investissement américain direct en Algérie », a-t-il soutenu. Evoquant le domaine commercial, il a affirmé que l’Algérie dispose de potentiel pour jouer « un rôle important » en la matière tant en Afrique qu’en Europe, un critère essentiel que les Etats unis tiennent en compte. Au volet sécuritaire, il a réaffirmé l’engagement de Washington à le renforcer entre les deux pays notamment en matière de lutte antiterroriste.

Check Also

Djerad inaugure l’accélérateur de startups « Algeria Venture »

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a procédé mardi à l’inauguration officielle de l’ac…