Home A la une Séismes à Mila: urger l’opération de recensement des familles sinistrées
A la une - National - 8 août 2020

Séismes à Mila: urger l’opération de recensement des familles sinistrées

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamal Beldjoud a instruit, vendredi à Mila, les autorités locales à l’effet d’urger l’opération de recensement des familles impactées par les deux secousses telluriques qui ont ébranlé ce matin la wilaya de Mila.

‘’ Le recensement des familles dont les habitations ont été affectées par les deux tremblements de terre doit se faire dans les meilleurs délais’’, a précisé M. Beldjoud lors d’une séance de travail avec les autorités locales de Mila, les chefs de dairas, les présidents des assemblées communales (APC) et des représentants de la société civile, à l’issue d’une visite sur les sites endommagés par les deux secousses telluriques.

Le ministre a révélé, lors de cette séance de travail qui s’est poursuivie à huis clos, que ‘’des logements du programme en cours de réalisation à Mila seront affectés aux familles sinistrées’’ affirmant qu’une commission du ministère de l’Habitat ‘’se déplacera demain samedi à Mila ‘’pour se concerter avec les responsables locaux et arrêter un plan de travail devant accélérer le parachèvement de ces logements’’.

Le ministre, réitérant l’engagement de l’Etat qui ‘’n’abandonnera pas des citoyens en danger » a souligné qu’une aide financière sera accordée aux citoyens dont les bâtisses ont été affectées par les secousses telluriques.

La wilaya de Mila a enregistré vendredi deux secousses telluriques de magnitude de 4,9 et 4,5 degrés sur l’échelle de Richter à 07h15 et 12h13 dont l’épicentre a été localisé à 2 km Sud-Est de Hammala pour la première, et à 3 km au Sud de Hammala pour la deuxième.

Les deux secousses telluriques ont provoqué l’effondrement total de deux maisons situées dans la vieille ville et une autre habitation composée de 4 étages dans le quartier El Kherba, au chef-lieu, et des effondrements partiels de 15 maisons de la vieille ville, 11 autres dans le quartier El Kherba et 5 dans le quartier Kasr El Ma au chef-lieu, selon un premier bilan des services de la protection civile.

« Aucune perte humaine n’est à déplorer », selon les mêmes services qui ont précisé que les habitants ont déserté leurs maisons dès la première secousse ressentie.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et ministre par intérim du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Kaoutar Krikou se sont rendus au quartier Kherba et à la vieille ville de Mila, où ils se sont enquis de la situation et ont écouté les préoccupations des citoyens. Les deux ministres se sont également rendus sur le site du barrage Beni Haroun, le méga ouvrage hydraulique dans la commune de Grarem Gouga et également dans la commune de Hammala, épicentre des deux secousses.