Home Non classé Tebboune veut un projet de loi criminalisant le discours de la haine
Non classé - depuis 2 semaines

Tebboune veut un projet de loi criminalisant le discours de la haine

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a instruit son premier ministre, Abdelaziz Djerad de préparer un projet de loi criminalisant les discours incitant à la haine, au racisme et au régionalisme, annonce un communiqué de la présidence de la République diffusé ce lundi 13 janvier.
« Cette mesure intervient après avoir constaté une recrudescence du discours de la haine et de l’incitation à la fitna (discorde), notamment à travers les réseaux sociaux », explique la même source, ajoutant qu’elle intervient aussi dans le but « de faire face à ceux qui exploitent la liberté et le caractère pacifique du Hirak (mouvement populaire) pour brandir des slogans portant atteinte à la cohésion nationale ».
«Tout un chacun est appelé à se conformer à la Constitution et aux lois de la République, notamment le respect des constantes de la Nation et ses valeurs, les principales composantes de l’identité et de l’unité nationales ainsi que les symboles de l’Etat et du peuple», conclut le communiqué de la présidence.
Cette annonce intervient, faut-il le rappeler, au lendemain du dérapage du directeur de la culture de la wilaya de M’sila, Rabah Drif qui, dans un message posté sur sa page Facebook vendredi 10 janvier, a qualifié le moudjahid Abane Ramdane de “traitre”.
« Je vous ai combattu et je vous combattrai. Ce n’est pas parce que vous êtes Bachir Derrais, mais pour une seule et unique raison, c’est que vous êtes le prolongement du plus grand traître et agent de la révolution bénie qui est (Abane Ramdane). », a affirmé le désormais ex-responsable dans un message adressé au cinéaste Bachir Derais. Le ministère de tutelle n’avait, d’ailleurs, pas tardé à réagir en limogeant le directeur de culture en question.  
I.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Khalida Toumi placée en détention provisoire

Khalida Toumi, ancienne ministre de la Culture pendant près de 10 ans sous Bouteflika, a é…